Incitatif ≤25 ≥50 Insertion

Incitatif ≤25  ≥50 Insertion

Accompagnement croisé des jeunes et des seniors dans l’insertion

Programme court de valorisation de la personne et d’accès à des moyens d’action

Nous mettons en place un service dédié aux personnes en situation de précarité des quartiers prioritaires pour leurs donner les mêmes chances que la moyenne des résidents de Nantes Métropole. Ce que nous proposons aux personnes accompagnées :

Explorez vos territoires !

Les vôtres, ceux de votre entourage, de votre environnement social, professionnel, …

« Incitatif  ≤25  50  Insertion » est un dispositif d’accompagnement croisé impliquant des jeunes et des seniors, sans emploi,

- dans le développement d’une méthode d’aide à l’insertion

- dans l’utilisation d’outils, notamment numériques tels les « CV » audiovisuels

 Publics

- Jeunes adultes de 18 à 25 ans, sans emploi, seniors de plus de 50 ans, sans emploi depuis au moins 1 an, peu diplômés (niveau de qualification VI, V et IV).

Notion de groupe

Pas de nivellement : chacun part de son point A pour aller à son point B. Respect mutuel, climat de confiance. Sentiment égalitaire au sein du groupe, droit à la différence, à l’erreur, à la chance, au succès.

Les participants sont actifs (ni élèves, ni auditeurs, ni spectateurs). Empathie et ouverture. Energie et force du groupe. Atmosphère apaisée et apaisante, communication et échange libre entre les participants.

Env 10 personnes intègrent chaque phase du dispositif. Travail avec tout le groupe, en petits groupes, en binômes. Groupes tournants.

L’accompagnement

Les objectifs de l’accompagnement sont de provoquer une prise de conscience : l’insertion dans un projet professionnel -tout comme la remise en cause de son propre projet de vie- est d’abord une affaire de personne dans laquelle chacun doit se prendre en main. Il commencera par un travail sur soi, sur l’image de soi

Qui suis-je ? Dans quoi est-ce que je me sens bien ? Qu’ai-je envie de faire ?

Quels sont mes défauts, mes qualités ? Savoir-être et savoir-faire, comment suis-je perçu ?

Employabilité : quelles sont mes limites, quels efforts je dois faire ?

Il se poursuivra par une réflexion et un questionnement, qui prendront place dans la dynamique du groupe. Formations thématiques, ateliers interactifs, prise de parole développée ensuite dans un format d’émission de radio. Des bases de communication seront apportées, illustrées par des exercices. Le comportement et les relations au travail seront abordés, ainsi que les moyens d’approcher une entreprise et d’avoir un premier contact positif. Des outils seront mis au service de la personne, comme les CV audiovisuels et la mise en situation réelle d’entretien d’embauche. Des conseils seront donnés pour les RV entreprises et les entretiens d’embauche ultérieurs. Un suivi des candidats sera effectué au-delà de l’accompagnement proprement dit.

Buts des ateliers :

Étendre le champ des possibles !

Mise en avant de la personnalité de chaque participant, de ses qualités intrinsèques, de ses aptitudes. Révélation du « talent caché ».

Revalorisation : conscientisation des aspirations et des compétences. Conscientisation du nouveau départ possible, du choix du changement de voie.

Employabilité. Quelles compétences orientées métier ? Quels efforts le candidat doit faire pour accéder à un poste ? Quelles sont ses limites ?

Apport de bases de communication, approche du langage verbal / non verbal. Mon attitude et mon discours trahissent mes émotions : connaître et maîtriser ses émotions.

Travail sur la prise de parole.

Scénarios de présentation (enregistrés)

Entretiens en entreprises : attitude à adopter, codes à connaître, questions à poser

Simulation d’entretiens d’embauche :

Dans la posture du candidat à un poste au sein d’une entreprise, le jeune ou le senior sera amené à s’adresser à des dirigeants d’entreprises qui le questionneront en retour, dans un échange qui sera enregistré.

L’accompagnement croisé a pour but de provoquer un échange, un questionnement et des apports mutuels profitables entre les jeunes et les seniors, malgré les différences (âge, attitude, culture…), entre les hommes et les femmes.

Désenclaver son schéma mental c’est s’ouvrir, être curieux, chercher, penser autrement.

La compréhension de ce qui devient alors possible crée une motivation naturelle.

Le CV audiovisuel,

Pourquoi ? Pour centrer l’attention sur la personne et ses aptitudes orientées métier. Pour sortir du cadre imposé par le CV papier.

Le CV de chaque participant sera réalisé sur un support numérique en utilisant deux méthodes dont la faisabilité et l’impact auprès des professionnels seront comparés :

L’enregistrement audio au format émission de radio :

On s’affranchit ici de la question de l’image. La prise de parole dans le cadre d’un studio radio, c’est la voix comme organe sensible de communication, c’est la parole comme vecteur de communication.

L’enregistrement vidéo :

Le « CV vidéo » certes, mais rien à voir avec, d’un côté, le CV vidéo artistique, graphique, technique (où il arrive que l’on n’entende même pas la voix du candidat), et, de l’autre, le CV vidéo banal réalisé en routine par un prestataire généraliste.

Travail préalable sur l’expression de la motivation et le scénario de présentation, repérage pour enregistrer des plans dans la ville.

Nous collaborons avec une professionnelle de la vidéo mais prévoyons aussi l’intervention d’étudiants d’une grande école nantaise de Communication, au plan technique (vidéo) comme au plan de la communication même sur notre projet.

Diffusion – Cibles :

Ces supports seront montés et, par le biais d’une plate-forme Internet, adressés au fur et à mesure de leur production à un ensemble de DRH et de responsables d’entreprises :

Industrie, PME, TPE-Services à la personne-Commerce-Artisanat, Collectivités.

Ils nous dirons ce qu’ils pensent de ces deux formes alternatives de CV.

Premier ou nouvel emploi :

Les candidats seront préparés individuellement au 1e / nouvel entretien d’embauche et accompagnés pendant la durée de leur 1e / nouvelle période d’emploi.

Nombre de participants – Secteur d’intervention

Ce projet prévoit d’inclure 40 jeunes adultes et 40 seniors (parité femmes-hommes, répartition homogène entre les quartiers d’origine) dans le processus d’accompagnement, et de réaliser le CV audiovisuel d’au moins 30 d’entre eux, en espérant que 15 à 20 d’entre eux soit accèdent à un premier emploi, soit retrouvent un nouvel emploi.

« Incitatif  ≤25  ≥50  Insertion » prendra place pour 15 mois à compter du 1e septembre 2013 dans 4 quartiers prioritaires de Nantes Métropole dans le cadre de la Politique de la Ville :

Bellevue (ZFU) – Malakoff (ZUS) - Clos-Toreau - Rezé Château Mahaudières (ZUS)

Partenaires projets (acquis ou sollicités)

- La Maison de l’Emploi / Mission Locale,  Pole Emploi, Prospectif – Médias et Formation, Escalade Entreprises, FACE Atlantique.

Elus, chargés et équipes des quartiers, concernés par ce projet, sont progressivement informés.

Les Maisons de l’Emploi / Missions locales de Bellevue, Malakoff et Rezé, ainsi que les Maisons de quartier -Maison des Confluences à Clos-Toreau et Maison des Haubans à Malakoff- ont été / seront sollicitées dans le but de pouvoir utiliser leurs salles.

En termes de relais locaux dans les quartiers ciblés, nous nous appuierons sur les associations de quartiers en contact étroit avec la population, les travailleurs sociaux, les éducateurs, l’ACCOORD et les Centres Socioculturels.

Prévision de création d’emplois directs

Un emploi direct est créé : Chargé de projet, financé par le FSE.

Partenaires financiers déjà sollicités

- Nantes Métropole dans le cadre de l’Appel à Projets Économie Sociale et Solidaire.

- Le Fonds Social Européen, par l’intermédiaire de la Chambre Régionale de l’Économie Sociale.

- L’État, par l’intermédiaire du Délégué du Préfet en charge de l’Appel à Projets Contrat Urbain de Cohésion Sociale.

Réseau

- Les Ecossolies

- Banlieues d’Europe

Comments are closed.